LES GENS D'AUTREFOIS Agrandir

LES GENS D'AUTREFOIS

    Auteur

  • Editeur BELIN
  • Collection CONTEMPORAINES
  • Langue Français
  • EAN13: 9782410005523
Que deviennent les nobles russes après la révolution d'Octobre 1917 ? Une fois leurs privilèges abolis, leurs biens confisqu...

En savoir plus

Attention : dernières pièces disponibles !

23,00 €

Que deviennent les nobles russes après la révolution d'Octobre 1917 ? Une fois leurs privilèges abolis, leurs biens confisqués, une vague de violence à l'encontre des « classes exploiteuses d'autrefois » pousse une partie de la noblesse à l'exil. Ceux qui restent en URSS doivent se cacher, s'adapter, se reconstruire malgré les nombreuses mesures vexatoires et répressives qui les empêchent de s'intégrer. Cependant, dans une société en pleine mutation, le besoin de cadres qualifiés incite les autorités à recourir à ces « éléments étrangers à la société soviétique ». Des secteurs entiers, en particulier l'enseignement, la culture et les sciences, bénéficient de la reconversion massive de l'ancienne noblesse russe. En utilisant leur héritage prérévolutionnaire, ceux qui sont dédaigneusement nommés « gens d'autrefois », apportent une part de leur culture nobiliaire au fonctionnement de l'État et de la société soviétiques.

En donnant la parole aux nobles nés au début du siècle, cet ouvrage rompt les silences et les secrets des mémoires familiales. Il retrace les parcours poignants de ces hommes et femmes dont les vies ont été bouleversées par l'une des plus grandes ruptures de l'histoire du XXe siècle.
  • Auteur TCHOUIKINA SOFIA
  • Editeur BELIN
  • Année de publication 2017
  • Collection CONTEMPORAINES
  • Langue Français
LES GENS D'AUTREFOIS Que deviennent les nobles russes après la révolution d'Octobre 1917 ? Une fois leurs privilèges abolis, leurs biens confisqués, une vague de violence à l'encontre des « classes exploiteuses d'autrefois » pousse une partie de la noblesse à l'exil. Ceux qui restent en URSS doivent se cacher, s'adapter, se reconstruire malgré les nombreuses mesures vexatoires et répressives qui les empêchent de s'intégrer. Cependant, dans une société en pleine mutation, le besoin de cadres qualifiés incite les autorités à recourir à ces « éléments étrangers à la société soviétique ». Des secteurs entiers, en particulier l'enseignement, la culture et les sciences, bénéficient de la reconversion massive de l'ancienne noblesse russe. En utilisant leur héritage prérévolutionnaire, ceux qui sont dédaigneusement nommés « gens d'autrefois », apportent une part de leur culture nobiliaire au fonctionnement de l'État et de la société soviétiques. <br /> <br /> En donnant la parole aux nobles nés au début du siècle, cet ouvrage rompt les silences et les secrets des mémoires familiales. Il retrace les parcours poignants de ces hommes et femmes dont les vies ont été bouleversées par l'une des plus grandes ruptures de l'histoire du XXe siècle.
21,80 €