DEMONS (LES) 1 PARTIE Agrandir

DEMONS (LES) 1 PARTIE

    Auteur

  • Editeur ACTES SUD
  • Collection BABEL #145
  • Langue Français
  • EAN13: 9782742704927
En entreprenant de proposer une nouvelle manière de traduire l'oeuvre intégrale de Dostoïevski, André Markowicz s'attache no...

En savoir plus

Attention : dernières pièces disponibles !

10,00 €

En entreprenant de proposer une nouvelle manière de traduire l'oeuvre intégrale de Dostoïevski, André Markowicz s'attache non seulement à retranscrire au plus proche l'écriture si spécifique de ce grand écrivain, mais aussi les traits de la culture russe et notamment celle du XIXe siècle, période fondamentale pour la littérature russe.

Les démons est devenu aujourd’hui un classique de Dostoeivski de par le monde. Composé en 1870, ce roman fut écrit en exil, dans des conditions matérielles difficiles, et d’abord dans une intention polémique voire pamphlétaire ; il s’agissait pour Dostoïevski de combattre les révolutionnaires du type de Netchaïev. L’auteur tente d’y démontrer comment des idéologies poussées dans leur retranchement s’avèrent incapables de rendre compte de l’homme et de la société.

« Ce roman n’existe finalement que pour semer le trouble, égarer, emporter, faire tournoyer, tournoyer, attraper des éclairs, et, à la fin, après plus de mille pages de cyclone, par une espèce de bouffonnerie indifférente, pas même grimaçante, non, grotesque, abandonné le lecteur, essoufflé, avec rien. Possédé », André Markowicz à propos de Les démons.

« Dostoïevski n’a pas du tout prévu d’être traduit en français (…). Dostoïevski écrit en russe pour un public russe et par conséquent ce qu’il importe de rendre, ce n’est pas simplement des mots, mais des mots dans une histoire », André Markowicz (L’œil électrique).
  • Auteur DOSTOIEVSKI F.
  • Editeur ACTES SUD
  • Année de publication 1995
  • Collection BABEL #145
  • Langue Français
DEMONS (LES) 1 PARTIE En entreprenant de proposer une nouvelle manière de traduire l'oeuvre intégrale de Dostoïevski, André Markowicz s'attache non seulement à retranscrire au plus proche l'écriture si spécifique de ce grand écrivain, mais aussi les traits de la culture russe et notamment celle du XIXe siècle, période fondamentale pour la littérature russe.<br /> <br /> <i>Les démons</i> est devenu aujourd’hui un classique de Dostoeivski de par le monde. Composé en 1870, ce roman fut écrit en exil, dans des conditions matérielles difficiles, et d’abord dans une intention polémique voire pamphlétaire ; il s’agissait pour Dostoïevski de combattre les révolutionnaires du type de Netchaïev. L’auteur tente d’y démontrer comment des idéologies poussées dans leur retranchement s’avèrent incapables de rendre compte de l’homme et de la société.<br /> <br /> « Ce roman n’existe finalement que pour semer le trouble, égarer, emporter, faire tournoyer, tournoyer, attraper des éclairs, et, à la fin, après plus de mille pages de cyclone, par une espèce de bouffonnerie indifférente, pas même grimaçante, non, grotesque, abandonné le lecteur, essoufflé, avec rien. Possédé », André Markowicz à propos de Les démons. <br /> <br /> « Dostoïevski n’a pas du tout prévu d’être traduit en français (…). Dostoïevski écrit en russe pour un public russe et par conséquent ce qu’il importe de rendre, ce n’est pas simplement des mots, mais des mots dans une histoire », André Markowicz (L’œil électrique). <br />
9,48 €